[#1] "Parole d'alumni !" : aujourd'hui, Amokrane Tamine

04 déc. 2020

"Parole d'alumni !" vous propose régulièrement le portrait d’un membre de notre communauté : aujourd'hui, Amokrane Tamine

Parole d'alumni ! [#1]

Nous avons le plaisir de faire la connaissance d'Amokrane, ancien étudiant en Master Marketing Opérationnel International et actuellement installé à Paris.

  • Bonjour Amokrane, merci de votre disponibilité à partager votre expérience avec la communauté ! Quelles sont vos années d'études à Nanterre ? Êtes-vous entré en licence ou en master ?

Bonjour, je me suis inscrit à l'Université Paris Nanterre en 2013-2014 dans le cadre d’une licence d’économie-gestion et l’ai quittée en 2017 après m’être orienté vers des études de marketing.

  • Qu’est-ce qui vous a amené à choisir l'Université Paris Nanterre ?

Initialement je voulais faire de l’économie. À l'époque, les choix des universités se faisaient avec APB [NDLR: Admission post-bac, logiciel remplacé par Parcoursup en 2018] et pour être franc, je n’étais pas du genre à lire le catalogue de l’Onisep. Je me suis beaucoup basé sur mon entourage pour faire mes choix. Je connaissais un étudiant qui faisait de la recherche pour un doctorat et qui m’avait parlé d'Economix, le laboratoire d’économie de l’UFR SEGMI comme l’un des meilleurs, donc je n’ai pas vraiment hésité.

  • En outre, vous détenez un statut très spécial au sein de notre communauté : vous êtes non seulement le premier interviewé de notre rubrique Paroles d'alumni, mais vous êtes également le premier alumni à s'être inscrit sur la plateforme. Comment avez-vous réussi cet exploit ? (Ndlr: Amokrane a participé à la phase initiale de mise en oeuvre du projet "Alumni").

Je n’étais pas vraiment tout seul sur le projet. Nous étions en cours de gestion de projets et SI (systèmes d'information) de Bernard Quinio, un cours que j’ai eu en M1. Lors du cours, Monsieur Quinio avait parlé des difficultés à mettre en place des systèmes d’information et nous avait dit que l’université travaillait à la constitution d'un réseau d’alumni. Étant assez intéressé par les SI mais comme je ne m’étais pas penché sur le sujet, je trouvais étonnant que ça puisse être aussi compliqué. J’en ai parlé avec quelques étudiants de mon TD qui, comme moi, font partie des premiers inscrits sur la plateforme. Nous avons tenté quelques approches. Quelques camarades de promo ont contacté le pôle communication de l’université qui les a orientés vers la fondation de l'Université, ce que j'ai fait. A la Fondation de l'Université Paris Nanterre j’ai pu évoquer le sujet avec sa responsable administrative et financière, Mme Dominique Lin. Très vite, nous avons réalisé que nos deux démarches en mode projet convergeaient ;  elles étaient même complémentaires. La fondation travaillait avec l'université sur la question d'une base de données des anciens de l’université avec les contraintes qu'imposait la nouvelle réglementation en matière de gestion de fichiers (RGPD), pendant que je travaillais sur le support qui accueillerait les alumni une fois la question de la gestion des données résolue. Or, si vous réunissez le support d'un côté et la liste de l'autre, ça vous donne un réseau d’alumni ! Il a ensuite fallu passer par des appels d’offres conduits par la fondation et la solution technique actuelle a été très convaincante. Après ça, il ne restait plus qu’à finaliser les documents légaux en collaboration avec les services de l'université, propriétaire des données. Quelques mois plus tard, le réseau a pu voir le jour.  Preuve que c’était bien réalisable.

  • Pouvez-vous nous raconter une anecdote liée au campus dont vous vous souvenez avec le sourire ?

Un soir, aux alentours de 21h ou 22h, nous sortions d’un examen quand un petit malin - peut-être pour decompresser de son partiel raté - en se drapant de haillons et se faufilant sous un grillage de chantier, s'est mis à gémir comme un animal sauvage. Je n’ai toujours rien compris à ce qu’il s’est passé, tout ce dont je me souviens, c’est de m'être retrouvé sur le parking, à ma voiture, peut-être en battant le record d'Usain Bolt !

  • Avez-vous gardé des relations significatives, personnelles ou professionnelles, avec des camarades de Nanterre ?  

Oui évidemment. Je ne travaille pas avec des gens de ma promo actuellement mais je reste en contact avec pas mal d’entre eux. On parle carrière avec certains ou de choses plus personnelles avec d’autres.    

  • Dans quels aspects votre vie serait-elle différente si vous n’étiez pas passé par l'Université de Nanterre ?

Je pense que c’est à l'Université Paris Nanterre que j’ai trouvé ma véritable vocation. J’y ai compris que je n’étais pas intéressé par les métiers de l’économie ou de la finance mais par un travail centré autour du produit, plus précisément dans le secteur du logiciel. C’est une activité qui combine les aspects managériaux et économiques acquis à la fac avec des compétences plus proches de celles de l’ingénieur. C’est lors d’un stage effectué dans le cadre de mon cursus que je m’en suis rendu compte.

  • Aujourd'hui considérez-vous que votre activité professionnelle s'inscrit dans la suite logique de votre parcours universitaire ?

Oui absolument. Mon métier combine trois aspects majeurs : l’analyse d’opportunités stratégiques sur un marché, la co-conception d’un produit ou d’une fonctionnalité, et la priorisation de développements de fonctionnalités. Il est donc nécessaire de savoir à la fois penser comme un manager, un designer, et un ingénieur. Ma formation m’a permis de couvrir une large partie de ces trois axes. J’ai pu bénéficier de cours d’économie, de stratégie d’entreprise, de gestion de projets, de marketing mais également de programmation. Mes compétences acquises à l'Université Paris Nanterre me sont encore très utiles aujourd’hui et couvrent une bonne part de ce que je sais sur mon métier. Il est tout de même important de préciser aux étudiants qui sont encore sur les bancs de la fac actuellement que comme pour toute formation, il faut toujours aller au delà du cours pour devenir un bon professionnel. 

  • Quelles sont vos attentes envers la communauté et que pouvez vous lui restituer en tant qu'alumni ?

Petit à petit, le réseau prend de l’ampleur. Il s’élargit rapidement et ça serait bien que ça continue car plus il y aura de membres, plus le réseau sera fort. J’ai pu voir que pas mal d’anciens de l’université ont bien réussi professionnellement et l'intérêt du réseau est qu’ils fassent profiter de leur expérience à ceux qui sont encore actuellement sur les bancs de l’école, du lycée, de l'université (ou derrière leur webcam vu le contexte). Le réseau doit profiter à tout le monde. Quand j’aurai un peu d’expérience,  j’aimerais bien y faire des interventions pour faire découvrir mon métier à des alumni ou des étudiants encore en cours d’étude. Je pense que ça peut aider beaucoup de monde d’avoir des professionnels expérimentés pour guides.

Un grand merci pour votre témoignage, Amokrane. Vous avez bien dit : “le réseau doit profiter à tout le monde”. Nous espérons vous continuerez d'intervenir pour parler de votre métier et partager votre expertise avec tous les alumni !


Pour retrouver le même parcours de formation d'Amokrane : Master Marketing Opérationnel International

Pour consulter l'offre de formation du Département Management et Gestion : UFR SEGMI

Pour le Laboratoire de recherche en sciences économiques de l'Université Paris Nanterre et du CNRS : Economix

Pour la Fondation de l'Université Paris Nanterre : Fondation UPN


Autres communications